NMW Delormeau

Sarah Lugan

Immobilier et Financement Immobilier
slugan@nmwdelormeau.com / +33 (0) 6 16 45 15 32 / +33 (0) 1 83 62 53 72
Coordonnées

Domaines d’intervention
Droit de l’art
Immobilier

Langues
Anglais Français

Présentation
Avocat en droit immobilier et en droit patrimonial, Sarah Lugan intervient également en droit de l’art.

Sarah Lugan apporte au cabinet NMW son expertise acquise dans les domaines d’investissements, des financements et refinancements immobiliers, du lease-back, de l’externalisation immobilière.
Sarah Lugan concentre également son expertise sur l’ensemble des enjeux juridiques concernant les œuvres artistiques, le marché de l’art et le monde de l’art. Sarah Lugan apporte son assistance sur les aspects de négociations, de litiges et de conseil aux clients dans le cadre d’opérations liées au monde artistique.
Sarah Lugan intervient aussi en droit de l’environnement lié à l’urbanisme et à la construction.
Elle assure l’ensemble des prestations de conseil en immobilier, pour les différentes classes d’actifs que sont particulièrement les bureaux, l’hôtellerie, les centres commerciaux.
Sarah Lugan est chargée d’enseignement en droit de financement pour le Master II Immobilier d’entreprise au sein de l’Université Paris I Panthéon Sorbonne. Sarah Lugan est également membre de la RICS (Royal Institution of Chartered Surveyors), de l’EACC (European American Chamber of Commerce) et de l’IBA – Real Estate Committee (International Bar Association).

Formation

  • Université de Paris I Panthéon Sorbonne ; Master II Immobilier d’Entreprise
  • Université de Paris I Panthéon Sorbonne ; Diplôme Supérieur du Notariat
  • Université de Paris I Panthéon Sorbonne ; Master II Droit Notarial
  • Maîtrise Droit des Affaires

Appartenance à des associations professionnelles

  • International Bar Association
  • Sorbonne Immo
  • RICS
  • European American Chamber of Commerce

Publications de Sarah Lugan

La précarité des certificats d’exportation d’œuvres d’art
La responsabilité du commissaire-priseur dans le cadre de la nullité d’une vente pour erreur sur la substance de l’œuvre
Le Moniteur | La révision pour imprévision est-elle soluble dans les marchés à forfait ? | Sarah Lugan et Laurent de Gabrielli
Voir toutes les publications

Enregistrer